?

Log in

chonaku55 [userpic]

[kink meme d'Halloween 2016 ] Fiche

le 09 octobre 2016 (20:55)

En retard, mais voilà ma fiche sur l’échange d’Halloween d’Andersandrew (plus d’explication là : http://andersandrew.livejournal.com/277910.html)


Kinks

v Les créatures fantastiques/mystiques/mythologiques. Le plus « je fourre tout » des kinks de cette liste, dedans, mettez aussi bien l’intéraction entre des créatures imaginaires avec d’autres ou des humains, les histoires où un personnage devient une créature fantastique, les UA où il en devient une. Mais aussi les histoires avec ces thèmes racontées par les personnages, les chasses aux créatures surnaturelles (point bonus si c’est en équipe, point double bonus s’il y a une dynamique familiale à la clef)

v La fête d’Halloween en soi, soit le côté fluff avec les déguisements, les bonbons, les citrouilles. Soit le côté inquiétant, avec les fantômes qui reviennent, les monstres qui se faufilent parmi les humains, la peur, l’angoisse, les sorcières/sorciers qui se rassemblent, les farces qui tournent mal ou qui sont cruelles en soi.

v Les rêves ou même les cauchemars

v Sort, malédiction ou rituel magique (bonus si c’est lors d’une fête païenne !)

v Les fantômes !

Fandoms

— L'Apprenti épouvanteur : Tom/Alice

— Avatar le dernier maitre de l’air : le Gaang, Zuko + Iroh, couples canons (+ Legend of Korra)

— Batman : Batfamily, surtout Cassandra, Tim et Damian.

— Big Hero 6 : l'équipe en gen, Tadashi + Hiro

— Blue Exorcist : toute la petite bande en gen, Yukio/Shura, Renzô/Izumo, Shiro/Mephisto, Rin + Yukio (J AI BESOIN DE FLUFF AVEC EUX)

— Book of life : Xilbalba/La Muerte, Manolo/Joaquin/Maria

— Le cycle des Balls : Tom/Mitch

— Gravity Falls : LA FAMILLE PINES EN GEN ! SURTOUT LES STANS ! J’aime aussi les monstres, surtout Shifty, le monstre de Summerween et le multi-ours. ET BILL CIPHER !  Pour les ships de la nouvelle génération, je suis ouverte, SAUF sur un point ; Soos et Melody forment Un Couple Qui Dure. J’adore les AUs, surtout : Mystery Trio, le Monster Falls, le Relativity Falls (où les âges sont inversés).

— Harry Potter

— Merlin (BBC) : Arthur/Merlin, Morgana/Gwen (avec Morgana qui ne devient pas méchante, s’il vous plait ?)

—Minor Acts of Heroism : Simon/Sergio/Nilus

— My Hero Academia : gen SURTOUT Izuku et All Might, Shouto/Izuku

— Mob Psycho : tout le monde en gen, Reigen + Mob ♥

— Rick Riordan(Percy Jackson + Héros de l'Olympe + Kane Chronicles): gen, couples canons, j’aime surtout les dynamiques familiales :)

— Rick and Morty : DU GEN SUR RICK ET MORTY ! (pas d’inceste)

— Rise of the Guardians : mes préférés : Jack et Pitch, mais pas en ship.

— Sense8 : Wolfie/Kala, Wolfie/Felix/Kala, Wolfie + Lito, et n'importe quelle autre combinaison des 8, Nomi/Amanita.

— Star trek : toute l’Entreprise, Jim/Spock et Urahara aussi... (donc, Jim/Spock/Urahara)

— Steven Universe: gen, j’aime un peu de tout dans les couples, mais je préfère la dynamique familiale.

— Stranger Things : Hopper/Benny Hammond, les enfants, dans le groupe, je shippe Mike/Eleven. El est mon personnage préféré.

— Pacific Rim : Newt/Hermann, tout en gen.

— One Piece : l’équipage du chapeau de paille, Ace/Smoker, Luffy + Sabo + Ace , Corazon + Law

— Once Upon A Time : j’aime surtout Henry, Emma et Regina, les Charming et les autres membres de la famille.

— Otoyomegatari (Amir/Karluk )


— ParaNorman : Norman/Neil


Squick :Pas de blessures aux pieds, pas d’automutilations répétées, pas de description d’œil arraché. Ces temps-ci, ça va pas super bien, donc, euh, si possible, limitez un peu l’angst ? (vous pouvez en écrire, juste, essayez de pas pondre quelque chose de trop déprimant)

Comments

Posted by: Ambrena (soleil_ambrien)
Posted at: le 10 octobre 2016 17:58 (UTC)
Steven Universe - Pearl, the gem family - AU créatures surnaturelles (1/2)
Steven Universe terrifying renegade Pear

Égrenées le long de l’orgue telles des gouttes de pluie amusées, les notes de la fugue de Bach rythmaient leur sinueux sentier à toute allure. L’interprétation de Steven laissait libre cours à sa créativité débordante ; sous ses doigts, le chant cathédral ressemblait à un joyeux carillon, presque téléphonique. Une ode aux mariages entre la modernité et l’ancien, à sa propre image.

Debout à ses côtés – sa posture aussi rigide que du temps où, encore humaine, elle dansait La Servante justifiée au ballet –, Pearl comptait attentivement les temps. Sa propre version de cette mélodie n’avait aucun rapport : solennelle, mesurée, presque pesante. Mais le petit dhampyr, tout à sa joie de simplement faire de la musique, égaillait le cérémonieux, adoucissait les thèmes mineurs, illuminait l’angoisse par sa légèreté.

« Ce sont des croches simples, Stephen, pas des triple croches !, le reprit-elle néanmoins quand elle jugea que l’accélération devenait hors de contrôle. Tu joues trop vite. »

L’enfant fronça ses sourcils épais devant l’usage de son prénom entier et la légère réprimande, mais répéta tout de même la portée où il venait de se tromper.

« Très bien. Reprenons à l’adagio. »

Le fils de sa disparue bien-aimée fit craquer ses articulations avec contentement, avant de s’exécuter, cette fois avec un rythme correct – bien que son interprétation laissât entrevoir sa personnalité pétillante, derrière le style récitatif.

« Excellent », complimenta-t-elle enfin son élève, dont les yeux se mirent à briller de fierté. « Awww, merci, je suis super content ! » Émue, la vampire lui passa une main dans ses cheveux en bataille, ce qui le fit sourire de plus belle.

« Eh, tu penses que le violon de Connie peut… »

Un brouhaha de notes – écrasées par l’irruption d’Amethyst sur le clavier – l’interrompit soudain.

« Vous jouez encore de ce vieux truc ? se moqua la louve-garou.
-Amethyst !, l’houspilla Pearl, furieuse. Descends de là, tu vas le désaccorder !
-Ouais, j’y compte bien », ricana-t-elle avec malice.

Comme à leur habitude, elles se poursuivirent dans le temple tandis que Steven tentait de contacter Connie sur son portable – leur lien mental étant encore trop fragile pour fonctionner de cette manière. Pearl le surveilla du coin de l’œil, en s’assurant qu’il n’essayait tout de même pas en douce. D’abord réticente à l’idée de permettre à une humaine aussi jeune devenir le calice de son fils adoptif, la tutrice vampirique s’était finalement laissée convaincre par la détermination emplie de dévouement de la violoniste.

Ce qui la rassurait, c’était qu’étant dhampyr, les besoins en sang de Steven n’étaient encore que latents. Pour davantage de sécurité, Pearl entraînait également la jeune fille au maniement du fleuret – autant afin de les aider dans leurs chasses nocturnes aux créatures de la nuit, que pour lui permettre de se défendre, si jamais une transfusion ne se passait pas comme prévu. La vampire aînée avait été horrifiée de découvrir qu’ils avaient déjà échangé leur sang, sur la plage ; cependant, les deux concernés répétaient avec assurance que l’expérience avait été positive.

Posted by: Ambrena (soleil_ambrien)
Posted at: le 10 octobre 2016 17:59 (UTC)
Steven Universe - Pearl, the gem family - AU créatures surnaturelles (2/2)
Steven Universe terrifying renegade Pear

Et après tout, elle-même n’était, selon les critères actuels, qu’une adolescente lorsque sa Rose l’avait transformée. Cinq cent ans désormais réduits en cendres, à un rêve ancien aux relents cauchemardesques, lorsque le souvenir du rituel où son adorée avait repris forme humaine pour accoucher revenait la hanter. Un sentiment d’impuissance et de perte teintait alors d’une sourde peine sa joie d’élever Stephen (qui préférait son surnom, Steven), même après tant d’années. Rongée de culpabilité, elle se figea au centre de la grande salle aux voûtes en pleine course-poursuite, son regard clair assombri de peine.

« Eh, P ! », lui cria la lycanthrope dans l’espoir de la tirer de cette torpeur délétère. « C’est quoi qui mérite le plus le musée : ta collection d’épées ou cette espèce de faux synthétiseur pourri ?
-Si tu détestes tellement mes fleurets, pourquoi ne cesses-tu donc pas de m’en voler ?
-Pasque ça t’agace ! », répliqua-t-elle en lui tirant la langue.

Malgré lui, Steven éclata de rire.

« Ne l’encourage pas ! »

Pearl feignait d’être furieuse, pour la forme. Mais au fond, les incessantes moqueries d’Amethyst l’aidaient à quitter ses ruminations stériles, l’obligeaient à reprendre l’immortel cours de sa non-existence. Le véritable baume à ses douleurs, toutefois, c’était le fait même d’élever ces deux enfants joyeux. Celle que sa meute avait abandonnée, lors d’un rude hiver, en tant qu’avorton de la portée indigne de survivre – et que Rose Quartz, sa douce Rose bienveillante et déjà maternelle, avait secourue. Et celui qui ne l’avait jamais connue (Pearl évitait de penser ‘qui l’avait tuée en venant au monde’, même si parfois, la tenace idée s’immisçait), jeune dhampyr émerveillé par la moindre de ses facultés, guidé par la compassion et la douceur.

Justement, Steven accueillait à l’instant le retour de Garnet en courant vers elle, tout heureux de la revoir, et en lui demandant ce qu’elle lui avait ramené. L’ombre d’un sourire sur ses lèvres décousues, sa seconde mère de substitution lui posa une pierre brillante dans la paume. « Un caillou !, s’exclama-t-il avec une sincérité désarmante. Merci, Garnet ! »

Tandis qu’Amethyst taquinait l’autre louveteau de la meute, Pearl s’avança vers son propre calice, qui lui posa une main gantée sur l’épaule. Garnet avait senti la mélancolie qui l’avait envahie tout à l’heure, frappée par résonnance mystique ; et les mots entre elles étaient désormais inutiles. Sa simple présence fit éclore une chaleur familière en elle, un sentiment de sécurité qui lui affirmait non seulement que les blessures du passé finiraient bel et bien, contre toute attente, par se renfermer ; mais également que bien des bonheurs les attendaient gaiement.

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 19 octobre 2016 15:23 (UTC)
Re: Steven Universe - Pearl, the gem family - AU créatures surnaturelles (2/2)

Alors, je m’excuse de répondre seulement maintenant, je n’ai pas reçu de message indiquant que j’avais reçu une fic. J’aime beaucoup qui est qui dans cet univers ! Je trouve très mignon que bébé Steven joue au piano, ça me rappelle l’épisode de réconciliation entre Pearl et Greg. La comparaison entre les deux interprétations de Pearl et Steven sonne très juste. (au passage, j’ai googlé dhampyr et j’ai appris des trucs, merci !)
La scène entre Pearl et Steven est adorable, j’aime aussi le détail du vrai prénom ! J’adore aussi que Amy soit un loup-garou, d’une part, parce que je trouve que ça correspond bien à son caractère, d’autre part parce que ça me rappelle une bande dessinée super chouette où elle est un loup-garou.
J’adore l’allusion au couple Steven/Connie avec l’histoire du violon, du lien mental et du calice. Mon passage préféré dans la première partie est d’ailleurs celui-là :

« Ce qui la rassurait, c’était qu’étant dhampyr, les besoins en sang de Steven n’étaient encore que latents. Pour davantage de sécurité, Pearl entraînait également la jeune fille au maniement du fleuret – autant afin de les aider dans leurs chasses nocturnes aux créatures de la nuit, que pour lui permettre de se défendre, si jamais une transfusion ne se passait pas comme prévu. La vampire aînée avait été horrifiée de découvrir qu’ils avaient déjà échangé leur sang, sur la plage ; cependant, les deux concernés répétaient avec assurance que l’expérience avait été positive. »

Parce qu’on a à la fois du world building d’univers, mais aussi des allusions au canon d’origine ! chose qu’on retrouve ensuite dans ce passage : «Celle que sa meute avait abandonnée, lors d’un rude hiver, en tant qu’avorton de la portée indigne de survivre – et que Rose Quartz, sa douce Rose bienveillante et déjà maternelle, avait secourue. »
Passage qui m’a d’ailleurs donné plein de feels (tout comme la scène de fin avec Steven et Garnet, qui m’a aussi fait sourire avec le coup du caillou (mon dieu, c’est tellement IC XD))
La scène de fin entre Garnet et Pearl est super belle et très bien écrite, toute en douceur et tendresse. J’adore le côté très fluff familial avec quelques pointes d’amertume et de mélancolie, c’est quelque chose qui va très bien à Pearl. Au final, je dirais que c’est un bon ficlet et AU, avec beaucoup de feels, très bien écrit, ce qui n’est pas étonnant puisque tu en es l’auteur. Il me donne envie d’en savoir plus sur cet univers et sur tes headcanons concernant les autres personnages. Je te remercie beaucoup pour cette fic, en m’excusant encore une fois du retard.
* gros bisous *
(sinon, je suis pas dans le fandom, mais j’ai pensé aux vampires d’Anne Rice au début XD)

Posted by: Ambrena (soleil_ambrien)
Posted at: le 19 octobre 2016 15:47 (UTC)
Re: Steven Universe - Pearl, the gem family - AU créatures surnaturelles (2/2)
New Mutants Dani/Rahne hug

Ouf, je suis rassurée, en même temps c'est vrai que LiveJournal déconne pas mal niveau notifications en ce moment, et puis je ne voulais pas d'en parler de peur d'être reloue ! xD Merci énormément pour ton commentaire détaillé et enthousiaste, cela me touche sincèrement.

La scène de l'orgue-piano m'a effectivement été en partie inspirée par la petite Claudia qui apprend à jouer du clavecin avec Lestat, dans Entretien avec un Vampire (livres + film) ; mais aussi par les tweets de Lauren Zuke sur vampire!Pearl ; et évidemment, par la chanson "Both of You".

Très contente que tu aies vu et aimé les références à "Mr Greg", "Alone Together", "On the Run" etc. Je me suis un peu inspirée du fancomics "Occult AU" où Amy est en effet un loup-garou, je suppose qu'il s'agit du même ?

Le coup du caillou est également un clin d’œil à une scène de "Giant Woman", où Steven court vers Garnet qui rentre d'une mission solo et lui demande si elle lui a ramené quelque chose comme promis ; alors elle lui tend un petit caillou, sans un mot, et Steven fait "A rock! Thanks a lot" ou un truc comme ça. ^^

Je te remercie, j'ai beaucoup aimé écrire les scènes dont tu parles donc cela me fait vraiment plaisir. C'est l'atmosphère que je voulais donner, et je suis dès lors très contente que tu trouves que ça marche !! :)

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 19 octobre 2016 16:46 (UTC)
Re: Steven Universe - Pearl, the gem family - AU créatures surnaturelles (2/2)

Oui, normalement, c'est celui là :)
(et c'est un headcanon perso, mais j'imagine que Jasper est une louve-garou de la même meute ^^")

Merci encore !

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 25 octobre 2016 14:45 (UTC)
Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 1/4
Sirene

"Monsieur Pines. Autre Monsieur Pines. Dipper et Mabel. Ca vous dirait de faire un tour dans les bois ?" propose Soos.

Le visage de Dipper s'illumine. Il est en train de porter une boîte à outils qui semble trop lourde pour lui. Il semble n'avoir pas très envie de rester sur le chantier bourdonnant d'activité du nouveau Mystery Shack

"Ce que Soos veut dire," explique Wendy, "c'est que si mon père et les autres réparent le Mystery Shack, c'est par gratitude. Parce que vous avez sauvé tout le monde. Alors il est hors de question que vous travailliez avec les autres. Sauf si c'est vous qui commandez tout, et vous savez, mon père préfèrerait que la maison tienne."

"Je peux aider à décorer ?" demande Mabel.

"Après, pas pendant." explique Soos pendant que Ford essaie de toussoter distraitement. Peut-être veut-il exprimer ainsi que les efforts décoratifs de Mabel ne sont pas son idéal pour sa maison. Peut-être qu'il est totalement capable de superviser une contruction. Qui sait ?

"Ce n'est pas encore un plan pour me faire retrouver mes souvenirs sans me le dire ?" demande Stan. "Parce que je suis pleinement rétabli, merci." Il a un sourire provocateur. "Donnez-moi une année et je vous dis le bénéfice !"

En fait, il n'est pas sûr de se rappeler tout. Mais c'est normal, à son âge. Il voudrait juste qu'on arrête de s'inquiéter pour lui, que Ford perde son air grave quand il le regarde.

"Certainement pas !" s'exclame Dipper. "Tu n'allais jamais dans la forêt, Oncle Stan ! Tu nous envoyais toujours faire le sale boulot !"

"Oh." répond Stan. Alors il sourit. "Je suis d'accord pour aller me promener alors. Dans les bois. Ca a l'air... d'une nouvelle expérience."

"Oui !" s'exclame Mabel. "Viens avec nous ! Les recoins les plus sombres seront éclairés par le pouvoir de la famille Pines ! Je recoudrai tous les vêtements déchirés par des ronces. Parole de Mabel !"

Le visage de Stan exprime certainement qu'il y avait sans doute une raison pour laquelle il n'allait pas dans la forêt avant. Depuis quand Mabel mentionne autre chose que des fleurs et des arcs-en-ciels ? (pas des licornes, on lui a rappelé cette partie-là)

Mais Mabel fonce déjà, Wendy et Soos sont de chaque côté de lui comme pour l'empêcher de s'enfuir, et déjà Ford et Dipper sont en train de discuter de toutes les choses de nerd qu'il peut y avoir dans la forêt, sans compter que c'est lui qui a dit oui. Alors il n'a pas vraiment le choix.

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 25 octobre 2016 14:47 (UTC)
Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 2/4
Sidhe

Ce n'est pas si mal que ça, pense Stan. Certes, la forêt est sombre, mais en ce mois d'août, la fraîcheur est agréable. Elle était plus déplaisante dans son souvenir.

Peut-être est-ce parce qu'alors, il était tout seul. Pas avec une famille pour le regarder avec affection.

Ou peut-être est-ce tout simplement qu'il a appris à donner un bon coup de poing dans la face d'un monstre - ou n'importe quelle partie charnue qui n'en a pas -, depuis ses premiers jours. Il sourit. Les enfants lui ont raconté le ptérodactyle et les zombies, mais il vient de se rappeler par lui-même une histoire très satisfaisante avec une hache géante qui marchait sur quatre manches, et un briquet...

C'est peut-être d'y repenser, mais il lui semble entendre un bruit étrange. Pas au point de demander aux autres de s'arrêter, mais il tend l'oreille.

"Vous n'avez pas l'impression qu'il se passe quelque chose de bizarre ?" demande Dipper.

Mabel cesse de fredonner, et tout le monde se met à écouter.

"Je ne crois pas qu'il y ait grand chose dans ces bois qui puisse nous faire peur." plaisante Wendy.

"Dans ce qui est natif de la forêt." dit Ford.

Ils échangent un coup d'oeil avec Dipper.

"Qu'est-ce que ça veut dire ?" demande Stan. Vous ne faites pas référence au tourisme. Vous pensez vraiment qu'un des monstres de Bill serait resté ici ?"

"Ils ont tous été aspirés !" s'exclame Mabel.

"C'est vrai." dit Ford. "Peut-être auraient-il pu résister à l'appel, avec un bon point d'appui, mais ils n'auraient aucune raison de le faire. Il n'y a plus rien ici pour eux..."

Mais Stan voit très bien qu'il le regarde, comme s'il voulait le protéger. Il voudrait crier, tu as effacé le connard de triangle, il n'est plus là, plus là.

Un bruit étrange semble résonner dans le lointain. Comme... comme rien de connu, justement, c'est ça qui est stressant.

Soudain, Dipper pousse un cri strident. Quelque chose agrippe Stan par derrière, lui applique un bandeau sur le visage, et tout devient noir.

"Mec, ça se fait pas." grogne Soos.

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 26 octobre 2016 07:35 (UTC)
Re: Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 2/4

MON DIEU LA DERNIERE PHRASE M A FAIT RIGOLER !
Sinon, j'adore Ford qui est encore tout traumatisé de la confrontation avec Bill et Stan qui commence à se lasser, ça s'équilibre bien avec TOUT LE FLUFF contenu dans la fic. J'adore l'histoire des décorations de Mabel XD

Sinon, beaucoup de feels pour cette phrase :
"Peut-être est-ce parce qu'alors, il était tout seul. Pas avec une famille pour le regarder avec affection."

Oh et j'adore le fait que Dipper fasse une petite plainte à l'oncle Stan ("c'est nous qui faisions tout le sale boulot", c'est super IC ! )

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 25 octobre 2016 14:48 (UTC)
Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 3/4
Bébé tigres

Stan reste quelques instants à donner des coups de poings et de genoux dans le vide, par réflexe, avant de réaliser que son agresseur a disparu, et que rien ne l'empêche d'arracher son bandeau.

Ce sont deux chapeaux pointux fluorescents. Un pour chaque oeil.

Cela n'empêche pas pour autant Stan d'analyser promptement la situation. Ils sont entourés de créatures surgies de nulle part. Plusieurs Manotaures et d'autres plus dangereuses. Et... ils ont tous des chapeaux pointus ?

D'ailleurs, une grande banderole est accrochée entre deux arbres, qui dit "Pines, merci !"

Et même si Ford est en train de mettre en joue des créatures qui fuient devant son arme, il semblerait que Dipper, Mabel, Soos et Wendy essaient de les arrêter.

"Que se passe-t-il ?" demande-t-il d'une voix tonnante. Ford se détendre, ne vise plus personne, même s'il tient toujours son pistolet fermement dans sa main.

"Une excellente question !" s'exclame un des gnomes, monté sur une licorne pour avoir l'air plus grand. "Comme nous ne pouvions pas vraiment venir au village avec tout le monde..."

"Ils ne nous aiment pas !" s'exclame le multi-ours avec une larme à l'oeil. Un Manotaure - Chutzpar, celui qui était au Mystery Shack pendant Weirdmageddon - le console, son sabot dans sa main. Est-ce que ces deux-là ne voulaient pas s'entretuer la première fois qu'ils se sont croisés ? Si Stan avait su qu'il tenait une agence matrimoniale en plus d'un refuge pour démons, il aurait fait payer plus cher.

"Alors," continue le gnome, "moi, Jeff, en hommage à la plus jolie, et, euh, la plus décidée des humaines, et à sa famille, j'ai décidé de vous inviter à une grande fête ! Regardez comme c'était bien mené. Tout a été apporté par des hidebehinds pendant que vous ne regardiez pas. Salut, Cletus. Tu sais, un chapeau pointu ne se met pas comme ça."

Stan se retourne dans la direction où le gnome agite la main, mais il n'y voit rien, à part deux ou trois autres Manotaures.

"C'est bien joli, tout ça !" s'exclame Stan, "mais vous avez effrayé ma famille ! Alors, j'espère au moins qu'il y a des cadeaux !"

Celestiabellabathabelle arrive, et à ses côtés une licorne qui tire un chariot rose, chargé de gâteaux et autres nourritures. Il y a même du bacon. Voilà qui devient intéressant.

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 26 octobre 2016 07:41 (UTC)
Re: Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 3/4

"Stan avait su qu'il tenait une agence matrimoniale en plus d'un refuge pour démons, il aurait fait payer plus cher."

C'est tellement IC putain XD
J'adore Ford qui tient tout le monde en joue, parce que oui évidemment qu'il va le faire XD (ils ont de la chance qu'il n'ait pas tiré)

J'aime beaucoup les créatures surnaturelles qui font une fête pour les Pines, avec des banderoles et tout, j'adore la réaction de Stan, surtout quand il découvre qu'il y a du bacon !
Aussi, j'apprécie énormément d'avoir un caméo des hidebehinds ! Et Jeff est super IC et hilarant !
(et mon dieu, même Celestia est là O.O)

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 25 octobre 2016 15:05 (UTC)
Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 4/4
Chats et colombes

Stan finit de signer une dernière photo dédicacée à un gnome avide. Il se demande ce qu'il va en faire. Le garder précieusement ? Le revendre ? Peut-être aurait-il dû faire payer. Plus cher que le tas de cadeaux spontanés qui se trouve derrière lui.

"Alors vous saviez !" s'exclame Dipper.

Wendy sourit, hausse les épaules. "Ouaip. Il fallait bien quelqu'un pour vous éloigner des autres et vous attirer dans les bois. Et puis, on ne sauve pas le monde ensemble sans pouvoir se rendre des petits services." Elle adresse un signe de main à Chutzpar, qui roucoule toujours avec le
multi-ours. "Hey, cool man !"

"Une fête surprise est la seule occasion qui vaille la peine de mentir à des amis." dit Soos, qui hoche la tête deux ou trois fois, puis retourne héroïquement la visière de sa casquette, comme pour se convaincre lui-même.

"Grand-oncle Staaaan ! grand oncle Fooord !" s'exclame Mabel. "Il faut que vous goûtiez à celui-là. Je suis sûre qu'elles ont mis de l'essence de... de... de quelque chose de bien et de plus sucré que le sucre."

"Tu es réconciliée avec les licornes, alors ?" demande Wendy.

"He bien, disons que nous avons fait une trêve temporaire, et... aaaah, dance party ! J'espère qu'il y aura des vampires mignons !"

En effet, plusieurs licornes rassemblées dans un coin de la clairière laissent échapper de la musique techno de leurs cornes. Mabel n'est pas la seule à courir pour les rejoindre. Stan est à peu près certain de distinguer une famille d'ornithorynques en fourrures à carreaux. Et ça, est-ce que ce n'est pas une hache qui court ? Et qui veut danser avec Waddles ?

Dipper, lui aussi, finit par cesser de jeter juste des coups d'oeil intrigués et va les rejoindre, avec Wendy et Soos. La foule des danseurs devient de plus en plus dense.

"Le Gremloblin !" s'exclame Ford. "Si j'attendais... je dirais que c'est attentionné de sa part d'avoir mis des lunettes noires.

D'autres bannières ont été installées. Une pour chaque membre de la famille, peints dans des poses dramatiques. Stan aime bien la sienne. "Vous nous avez sauvés !" disent des banderoles plus petites qui les relient. Ou "A bas les démons."

"Hey, tu penses à quoi ?" demande Stan.

Ford a un petit rire gêné. "Oh, tu sais. Je me demande ce qu'ils diraient s'ils savaient que les démons étaient ici par ma faute."

"La même chose, je suis sûr."

"Cela devrait être Fiddleford." dit Ford, en jetant un coup d'oeil gêné à son affiche.

"En plus, sûr. Mais il passe la journée avec son fiston, et il était occupé, je pense."

"Stan..."

"He, je viens de penser, tu connais cette musique ? Non, tu as tout raté !"

"C'est censé être de la musique ?"

Stan rit. "Ca a été ma première réaction aussi. Mais on s'y fait." Il regarde Ford "Tu te rappelles comment c'est moi qui ai dû t'apprendre à danser, nerd ?"

Le visage de son frère s'illumine, comme à chaque fois que Stan se rappelle quelque chose de leur passé qu'il ne lui a pas raconté lui-même.

"Et on dirait que je vais devoir tout recommencer à zéro." dit-il avec son sourire de commerçant. "Viens danser, petit frère."

Et Ford, malgré son embarras, le suit, comme il l'avait fait autrefois.

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 26 octobre 2016 07:48 (UTC)
Re: Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 4/4

""Une fête surprise est la seule occasion qui vaille la peine de mentir à des amis." dit Soos, qui hoche la tête deux ou trois fois, puis retourne héroïquement la visière de sa casquette, comme pour se convaincre lui
même."

Soos est tellement chou ♥ Et Wendy est cool aussi !
Et Mabel est super IC donc, super ultra adorable !
TOUT LES CAMEOS DES CREATURES SONT FABULEUX ! J'adore les allusions aux monstres du journal, c'est cool et c'est aussi fun !

Sinon "dawwwww" et "aaaaaaaaaaah" pour Ford qui s'en veut encore de ce qui s'est passé :c et qui souhaite qu'à la place, ce soit Fidds qui soit adulé :c
bébé...
Sinon, le hurt/comfort des Stan est adorable ! (j'adore l'allusion aux années manquées de Ford ! )
ET AAAAAWWWWWWWW ILS VONT DANSER ENSEMBLE COMME LORSQU ILS ETAIENT JEUNES C EST TROP ADORABLE ET REMPLI DE FEELS OMG J ADORE TELLEMENT CETTE FIC !
(sinon, c'est con, mais j'adore le fait que Stan appelle Ford "petit frère" alors que c'est lui le cadet XD comme dans la VF XD)

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 26 octobre 2016 18:52 (UTC)
Re: Gravity Falls - Famille Pines - Créatures Fantastiques - 4/4

Hiiiii merci pour les commentaires ! Je suis super-contente que ça te plaise ! Et oui, plein de fluff familial et de fluff avec des créatures (et de hurt/comfort parce que je ne peux pas faire quelque chose de purement fluffy on dirait) rien que pour toi !

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 30 octobre 2016 11:42 (UTC)
Gravity Falls - Stancest - Créature fantastiques 1/3
bill fix it

Lorsque Stan avait été mordu, Ford était immédiatement intervenu, son courage se trouvant décuplé par la peur et la colère. A eux deux, ils avaient réussi à venir à bout du loup garou, et ce malgré que Stan soit blessé. La morsure était peu profonde et il n'y avait pas eu besoin de points de suture.
Mais c'était trop tard, le virus – ou la malédiction – s'était déjà répandu.

Ford avait consulté des livres jusqu'à en perdre le sommeil, pendant que Stan regardait les changements s'opérer en lui à mesure que la pleine lune approchait. Il essayait de ne pas avoir peur et en faisait un sujet de plaisanterie ; cependant, ils n'étaient pas jumeaux pour rien et Ford voyait parfaitement au travers de ses mensonges. Ça ne faisait que l'angoisser davantage.

Il trouva des demi-solutions. Des amulettes et des sorts empêchant Stan de se transformer, s'il réussissait à résister à l'attrait des ténèbres. Ce n'était pas un remède définitif, néanmoins c'était tout ce qu'ils avaient.
Ford s'en voulait à tel point qu'il ne voulait voir personne, préférant s'enfermer dans son bureau, se noyant sous les bouquins. Il avait même renvoyé son assistant, Fiddleford McGucket, craignant que celui-ci ne soit blessé à son tour s'ils continuaient ensemble leurs recherches sur Gravity Falls.

Et pourtant, Stan s'en sortit plutôt bien. La première pleine lune, il la passa dans une cage en acier trempé, et même s'il tordit quelque peu les barreaux, il ne se changea pas en monstre.
Ce n'était qu'un maigre soulagement pour Ford au début. Mais peu à peu, Stan l'aida à prendre du recul. Il ne pouvait pas se complaire dans la culpabilité alors qu'ils avaient une vie à mener, tant de temps à rattraper. En effet, ils avaient passé de nombreuses années séparés l'un de l'autre après l'incident de la sélection pour West Coat Tech. Leurs retrouvailles étaient récentes, cependant ils n'avaient guère eu l'occasion de les savourer à cause de l'attaque du monstre alors qu'ils faisaient des recherches dans la forêt.
Ford ne pouvait pas l'admettre facilement. Néanmoins Stan lui avait manqué.

Des modifications étaient apparues chez Stanley. Certaines étaient plus discrètes que d'autres, comme une pilosité accentuée, ou bien un appétit croissant pour la viande saignante.
Mais aucune n'était plus alarmante que les périodes de rut. Elles intervenaient de façon assez impromptue, et bien que Stan ait dépassé l'adolescence depuis un long moment, sa libido s'en retrouvait immédiatement renforcée.
C'était des moments troublants, durant lesquels Stan avait encore moins de contrôle sur ses instincts. Ford ne pouvait plus le laisser sortir – il se rappelait encore d'une fois particulièrement embarrassante où Stan s'était frotté contre la serveuse du Greasy's Diner alors qu'ils y prenaient leur petit déjeuner. Toutefois, voir son frère dans cet état – de plus en plus fiévreux, gémissant comme un chien que l'on bat – le rendait malade, physiquement malade. C'était comme si, en plus de lui avoir fait risquer sa vie, il en rajoutait en le privant de quelque chose dont il avait besoin.

Ne supportant plus de le voir ainsi – ni d'affronter la peine que ça lui causait – Ford avait pris une décision.
Au plus fort de ses chaleurs, Stan n'avait plus conscience de rien. Il avait juste besoin d'être soulagé. De toute manière, il ne se souviendrait de rien.
Ford l'avait fait. Il lui avait retiré son pantalon, et l'avait branlé, jusqu'à en avoir mal au poignet, jusqu'à ce que les orgasmes de Stan ne produisent plus qu'un mince filet de sperme blanchâtre.
Ça avait été la première étape. Mais ils ne s'étaient pas arrêtés là.

L'idée s'était infiltrée en Ford, toujours plus profondément, jusqu'à lui apparaître comme la seule alternative. Ce n'était pas qu'il le voulait, mais la pensée de le faire le révoltait de moins en moins à mesure qu'il se convainquait qu'il s'agissait d'un acte nécessaire.
Il était responsable de Stan, de ce qui lui était arrivé.
Il devait faire quelque chose pour l'aider. Même si cela allait au-delà de sa morale et de la bienpensance.
Il avait un devoir et il entendait l'accomplir quelque soit les conséquences.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 30 octobre 2016 11:44 (UTC)
Gravity Falls - Stancest - Créature fantastiques 2/3
bill fix it

La douleur était un maigre tribut à payer. Elle avait le mérite de lui rappeler pourquoi il agissait – pour qui.
Les halètements rauques de Stan dans son dos atténuait quelque peu la sensation – et pourtant il avait essayé de se préparer. Mais la première fois est toujours la plus difficile à ce qu'il paraît et cette expérience devait lui servir plus tard, pour rendre ça le plus confortable pour eux deux.
Ford serra les dents en se laissant pénétrer. Il ne faisait pas ça pour avoir du plaisir alors ce n'était pas grave.
Il faisait ça uniquement pour Stan, pas pour sa satisfaction personnelle.

A moins que ? La seconde fois fut plus agréable. Le corps de Stan se moulait contre le sien à la perfection, le rythme de ses coups de rein demeurait fougueux, pourtant il déclenchait aussi en lui une vague de plaisir qui laissait l'esprit de Ford complètement blanc pendant plusieurs minutes.
La troisième fois, il avait eu un orgasme. Il ne se touchait pas pendant qu'ils le faisaient, par peur d'avoir l'air de profiter de son frère, et pourtant, à sa grande surprise, il avait finit par éjaculer sur le sol en couinant de façon indigne.
Stan avait rit – et continué à le besogner, le faisant geindre à chaque assaut. Le transformant en une gelée tremblotante et suppliante, la peau brûlante, la bave aux lèvres.
La quatrième fois, Ford voulut reprendre le contrôle. Cependant, Stan ne lui autorisa aucune échappatoire ; il le monta comme une chienne à même le sol, comme s'il lui appartenait, et le fit jouir de force, une main enserrée autour de son pénis. Il n'avait jamais fait cela avant et Ford passa toute la nuit à crier son nom en se demandant s'il avait conscience de ce qu'il faisait lorsqu'il s'enfonçait brutalement en lui, le faisant tressauter, convulser de plaisir.
Juste avant la cinquième fois, Ford posa la question. Malgré l'état de semi-transe dans lequel était Stanley – ou plutôt grâce à cela – Ford trouva le courage de demander.
Est-ce qu'il savait ? Est-ce qu'il se souvenait ?
Stan n'avait pas répondu. Finalement, Ford avait eu pitié, et s'était déshabillé.
C'était la cinquième fois. C'était cette fois-là qu'il avait réalisé.
Ce n'était pas juste pour Stan. C'était pour lui. Pour étancher ses sentiments.
Mais il ne pouvait pas le dire.

La sixième le fit pleurer. Parce que c'était à la fois trop bon et pas assez pour lui faire oublier qu'il utilisait l'état de Stan pour se trouver une excuse de combler ses pulsions incestueuses.
Stanley s'interrompit et le couvrit de son corps, puis il lui lécha doucement la joue, fourragea dans ses cheveux, frottant son nez contre son visage en signe de réconfort.
Ford sanglota de plus belle alors Stan le fit rouler sur le dos pour le prendre dans ses bras et le serrer. Ford lui rendit son étreinte par automatisme et enfouit sa figure mouillée de larmes dans le creux de son cou. Les mains larges de Stanley lui massèrent doucement la nuque.
« La, la... », murmura Stan en l'embrassant sur le front, à la lisière de ses cheveux.
Ford resta interdit en comprenant que Stan n'était pas sauvage comme il l'avait cru. Il releva les yeux pour contempler attentivement son frère.
Ce dernier sourit et lui vola un baiser. Ford se laissa aller dans ses bras.
Cette sixième fois, ils firent l'amour tendrement, face à face et les yeux dans les yeux. Ford n'avait jamais ressenti autant d'affection de sa vie.

- Si je savais ? Évidemment que je savais, grommela Stan. Tu crois que tu étais le seul à...
Il détourna les yeux en rosissant. Ford savait ce qu'il voulait dire et son cœur se mit à battre plus vite.
Stan se racla la gorge pour se débarrasser du malaise qui s'installait :
- Écoute, je sais que c'est bizarre. Mais c'est pas grave, du moment qu'on est les seuls à savoir. On n'a rien fait de mal après tout.
- Non, je suppose que non, marmonna Ford.
Son frère lui sourit :
- Alors fait pas cette tête.
Il se pencha sur lui et l'embrassa gentiment. C'était la première fois qu'ils se touchaient de cette façon sans que Stan soit en rut. Il répondit au baiser et enroula fébrilement ses bras autour de Stan.
- Tu m'aimes ?, demanda ce dernier avec un sourire carnassier, le regard brillant.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 30 octobre 2016 11:45 (UTC)
Gravity Falls - Stancest - Créature fantastiques 3/4
bill fix it

- Tu as dis que tu savais, non ? Alors ne pose pas la question, rétorqua Ford en glissant ses doigts entre les cuisses de Stanley.
La septième fois, ils s'endormirent dans le lit de Stan après s'être donné mutuellement du plaisir et promis de rester toujours ensemble. Ford dormit comme un bébé, même si le lendemain, il saigna un peu.
Il se dit que c'était parce qu'ils l'avaient fait deux fois, et il ne s'en inquiéta pas davantage. Il était sur un petit nuage. C'était comme un rêve impossible qui se réalisait.
Ils étaient ensemble. Pour le meilleur et pour le pire.

Le mois suivant, Ford tomba malade. C'était étrange, parce qu'il avait habituellement une santé de fer – il suivait un régime strict pour se garder en forme. Le problème c'était que Stan allait bientôt entrer en rut, malheureusement la fièvre s'abattit sur Ford à tel point qu'il ne pouvait plus marché. Stanley le conduisit dans sa chambre et l'aida à se déshabiller.
- Je peux appeler Fiddleford pour qu'il s'occupe de toi, suggéra-t-il. Je peux toujours m'enfermer dans la cage au sous-sol...
- Non !, protesta Ford en s'agrippant à la manche de sa chemise, les yeux écarquillés et rouges. Je ne veux pas d'intrus ici !
Stan roula des yeux :
- C'est ton meilleur ami...
Ford haleta :
- C'est intrus. Pas maintenant.
Il tira Stan vers lui avec une force surprenante et pour la première fois, Stan perçut une odeur émaner du corps de Ford, qui lui mit l'eau à la bouche.
- Je veux...., murmura Stanford d'une voix rauque. Je veux....que tu restes.
- Mais je risque de t'attaquer, grogna Stan, un début d'érection se formant entre ses jambes.
Ford s'allongea sur le lit et écarta les cuisses, son pantalon ouvert laissant apparaître la bosse de son sous-vêtement en dessous. Son caleçon était humide derrière car un étrange liquide suintait de son anus. Son parfum envoûtant fit frémir les narines de Stanley.
- Je veux, hoqueta-t-il.
Stan ne se le fit pas dire deux fois. Avec un grondement bestial, il se jeta sur Ford.

Le sexe de cette fois-là fut plus intense que d'habitude. Ford s'était mis à quatre pattes pour que Stan ait un meilleur accès, et celui-ci le culbutait par derrière comme si sa vie en dépendait. Le claquement furieux de ses hanches contre les fesses de Ford faisait courir une onde de choc sous sa peau. A chaque coup de rein viril, la tête du lit cognait contre le mur dans un fracas retentissant ; toutefois aucun des deux n'en avait cure, trop focalisé sur leur activité pour s'en préoccuper pour le moment – et pourtant le lit tapait si violemment que de la peinture avait fini par se détacher du mur.
Soudain les coups de butoir devinrent de plus en plus erratiques. Stan se mit à souffler de plus en plus fort, s'enfonçant aussi profondément qu'il en était capable, s'accrochant, s'arqueboutant contre son frère pour l'atteindre toujours plus loin à l'intérieur, frappant à plusieurs reprises sa prostate de manière brutale, presque douloureuse.
Ford se cambra en gémissant, agrippant les draps, et sentit un changement dans l'air, une odeur doucereuse ainsi qu'un besoin urgent, en plus de celui de jouir, que Stan le remplisse. Il balbutia quelque chose, la bouche pâteuse, la langue lourde. Il bava sur le drap en essayant de parler, et la queue de Stan tressaillit. Tout à coup elle se mit à gonfler.
Ford poussa un couinement de surprise et ouvrit les yeux comme des billes. Stan lâcha un rugissement de plaisir et son sexe envahit l'anus de Ford, formant une énorme boule à l'entrée, tandis qu'il éjaculait enfin en lui. Le sperme jaillit à foison et noya littéralement le conduit anal de Ford. C'était liquide et brûlant, si chaud qu'il cria, cria sans s'interrompre à mesure qu'il était possédé entièrement par cette chaleur interne à la fois insupportable et désirable.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 30 octobre 2016 11:46 (UTC)
Gravity Falls - Stancest - Créature fantastiques 4/4
bill fix it

Il émit une petite giclée de semence, qui retomba sur le drap, et s'effondra sur le lit. Mais le pénis de Stan resta en place, toujours bloqué en lui par la boule.
Son frère s'allongea alors sur lui, tout en se retenant avec les bras pour ne pas l'écraser sous son poids, et ondula des hanches pour essayer de se dégager, sauf que, ce faisant, il caressait le point sensible à l'intérieur, et ça rendait Ford complètement fou. Il convulsa à nouveau de plaisir, étonné de pouvoir jouir plusieurs fois de suite ainsi.
Stan lui caressa le ventre et l'embrassa dans le cou. Ford frémit au contact de sa paume sous son nombril, là où il percevait encore le feu humide dans ses entrailles, l'imprégnant.
Il gémit le nom de son frère et celui-ci lui mordilla l'oreille et chuchotant tendrement :
- Ma louve...
C'est alors que Ford réalisa. Que ce n'était pas normal, que quelque chose n'allait pas.
Son estomac se serra. Il savait que ce n'était pas possible, mais il le ressentait au fond de lui.
Stan venait de le féconder.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 30 octobre 2016 14:41 (UTC)
Gravity Falls - Stancest - Créature fantastique
bill cipher

Et en bonus de la fic :
http://hpics.li/aa12f9a
Heberger image

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 01 novembre 2016 00:14 (UTC)
Gravity Falls - Mabel/Wendy - Fantômes - 1/4

"Nous devons juste ranger quelques affaires." explique Wendy. "En retrouver quelques autres, tu sais, pour la cérémonie. Mon père stocke plein de trucs là-bas. Et je me disais, autant y dormir. Le trajet est long pour le faire deux fois dans la journée, et ça me rappellera des souvenirs."

"Oh oui !" s'exclame Mabel. Puis "Mais Dipper sera très déçu, il parait que cette cabane est pleine de fantômes. Oncle Ford a écrit des pages dessus. Mais ce soir, il sort avec Pacifica."

En réalité, Mabel est stupidement heureuse d'être seule avec Wendy, encore plus si c'est pour cette raison-là, car elle n'aurait jamais osé penser à sa Princesse Guerrière des Lunes de Mars de cette façon si Dipper avait continué à ne voir qu'elle.

Wendy hausse les épaules. "Il dit peut-être ça mais moi j'y suis allée souvent en expédition survie quand j'étais petite, toute seule ou avec mes frères, ou mon père, et rien ne s'est jamais passé."

La randonnée est plaisante. Mabel ne cesse d'avoir de nouvelles idées sur le mariage de Dan et Tyler, les décorations, les menus... bien sûr, quand le mariage homosexuel est devenu légal dans l'Oregon, tout le monde savait que Blubbs et Durland seraient les premiers en ligne, mais eux ont été une surprise.

Puis elle s'interrompt en plein milieu d'une phrase, frappée d'un doute.

"Ca ne te dérange pas que je parle de ça, au fait ? Je veux dire, tout le monde en parle ces temps-ci, parce que Mr Cutebiker est le maire. Tu n'as pas l'impression que ton père vous laisse tomber ?" Elle n'aurait peut-être pas dû lire tous ces articles de psychologie. Ou au moins pas les mentionner. Il vaut mieux toujours continuer à faire comme si tout allait bien !

"Oh non. C'est ses affaires. Je veux dire, ce n'est pas comme s'il surveillait mes copains. Ou s'il se mêlait de mon mariage. Qui n'aura pas forcément lieu, mais tu vois."

"Un nom potentiel ?" demande Mabel, même si elle ne devrait pas aller dans cette direction-là.

"Naaaan, rien de tentant à l'horizon."

Un moment, elles marchent en silence, puis Wendy reprend.

"J'aimerais bien, quand même, trouver quelqu'un qui dure plus d'un mois."

Mabel se contenterait d'un mois, en fait. Même de leurs cinq jours qui restent de leurs vacances de Thanksgiving. Il lui semble qu'embrasser Wendy, même en romance de vacances, doit changer quelque chose pour toujours. Mais elle lui fait un grand sourire et hoche la tête quand même.

"Et toi ?" demande Wendy. "Un garçon mignon à l'horizon ?"

"Non." répond Mabel. Puis, en rougissant, mais il faut bien tenter. "Pas de fille non plus, pas qui semble intéressée."

"Bonne chance !" répond Wendy. Mabel sourit. C'est une avancée dans ce qu'elle devrait dire, et cela s'est bien passé ! Il est temps de retrouver sa vieille confiance en elle !

Mais pour l'instant, elle recentre la conversation sur le dernier de ses projets artistiques centré sur Gravity Falls, et les images fraîches qui pourront l'inspirer pendant son séjour. Il est vrai que les hauts arbres sont magnifiques en automne. Même si les cheveux de Wendy, qui ont la nuance rousse des feuilles, lui donnent encore plus envie de se perdre en contemplation.

Enfin elles arrivent à la cabane, et Wendy pose son énorme sac à dos. Contre un des murs sont empilées des douzaines de caisses en planches.

"Il y avait une liste de ce qui est dans quoi," explique Wendy, "mais elle est perdue, bien évidemment. "Bon, j'ai la liste de ce qu'on cherche, par contre. Celle qui en trouve le plus a gagné ? Et si tu en vois une à moitié pleine de fringues trop petites, appelle-moi aussi."

Mabel déballe les caisses avec curiosité, cherche les vêtements de cérémonie, les haches décoratives, ou tous les autres éléments de la liste. Cela a quelque chose de fascinant.

"He, c'était la mienne !" s'exclame Wendy en désignant une figurine Muscle Hero. "Je faisais peur à mon frère en la mettant dans son berceau la nuit. Je lui disais qu'il avait rampé là." Elle semble avoir abandonné la compétition un instant et regarde Mabel ouvrir les caisses en commentant. Cela ne dérange pas Mabel, et ce n'est pas pour les points.

Mais finalement elle semble se lasser de rester assise et s'exclame qu'elle va chercher plus de bois pour allumer le feu la nuit.

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 01 novembre 2016 00:20 (UTC)
Gravity Falls - Mabel/Wendy - Fantômes - 2/4
Sluagh

Je vais l'impressionner en trouvant tout avant qu'elle revienne, se dit Mabel, qui s'y met avec encore plus d'énergie.

Le soir commence à tomber. Elle allume sa torche électrique et, en sautillant, elle monte sur un escalier de caisses pour aller chercher celle qui est tout en haut. C'est la dernière pile !

Puis soudain, la torche s'éteint, et elle se retrouve dans le noir presque complet. Elle a l'impression que la pile sous elle vacille, et quand elle s'agrippe à celle d'en haut, elle la sent tout aussi peu stable. Il fait très froid, d'un coup.

Des sensations étranges lui picotent la peau. Elle a l'impression que ce sont comme des moustiques. Elle voudrait leur donner un bon coup de quelque chose pour les faire partir, mais si elle lachait la caisse, qui sait ce qui se passerait ? Et elle ne peut même pas redescendre, pas sans rien voir. Ou alors si ? Mais quand elle tend le pied, elle a l'impression qu'il n'y a rien. Et son téléphone est resté en bas.

Elle se sent de plus en plus fatiguée, et de plus en plus désespérée. Est-il seulement possible que la lampe se rallume ? Va-t-elle passer toute la nuit ainsi ? Et si elle se laissait tomber, tout simplement, avec les caisses qui lui roulent dessus. Est-ce que cela changerait quelque chose ?

Puis elle se reprend. Qu'est-ce qui lui arrive ? Bien sûr qu'elle va trouver une solution !

"Wendy !" crie-t-elle. "Tu m'entends ? Tu as une lampe de rechange ?"

Crier lui fait du bien, même si personne n'arrive. Avec précaution, elle s'agrippe d'une main seulement et donne un grand coup là où le moustique la gratte.

Quelque chose de mou et de flasque s'écrase contre sa main, et pour le coup, elle voudrait vraiment voir ce que c'est. Elle a l'impression qu'il y en a un autre, juste au milieu de son dos...

Un rire hystérique résonne à ses oreilles.

Je voudrais que Dipper soit là, pense-t-elle. Il profiterait de tout ça tellement mieux que moi ! Et puis, je ne serais pas toute seule.

Et puis Wendy rentre dans la cabane.

"Mabel ?" crie-t-elle. "Qu'est-ce qui se passe ?"

Sauf qu'à ce moment précis la lampe se rallume, les caisses cessent de trembler, et plus personne ne rit. Mabel se retrouve tout en haut de sa pile, à vouloir sauter de toute la hauteur de la cabane pour embrasser Wendy. Mais si elle a éviter de tomber tout à l'heure, ce n'est pas pour le faire maintenant. A la place, elle descend les marches avec un peu plus de précautions qu'elle le devrait.

"Tu as fait peur aux fantômes !" s'écrie-t-elle.

"Quoi ?"

"Ils étaient là, et ils sont partis. Ca ne m'étonne pas de toi."

Wendy semble perplexe, comme si elle essayait de savoir si c'est une blague.

"Esprit, es-tu là ?" lance-t-elle, comme pour plaisanter.

Rien ne se passe.

Une des photos de famille de Wendy, qui était restée sur une table, bascule en arrière. Cela pourrait être une coïcidence, se dit Mabel. Ou pas.

"Dis, fantôme ?" reprend-elle. "On aimerait vraiment te parler !"

Elle se rappelle ce que disaient Dipper et Ford. Les fantômes ont toujours une raison.

Un nuage de poussière soudain décolle du sol, lui souffle au visage. Elle éternue. Elle espère qu'elle n'a pas éternué un fantôme.

Mais en tout cas, c'est sûrement une manifestation surnaturelle !

Que ferait Dipper dans cette situation ? Quelque chose de geek, c'est sûr. Peut-être, un jet de poussière au visage pour oui, deux pour non ? S'il peut vraiment faire voler de la poussière. Mais Mabel n'est pas certaine d'avoir envie d'éternuer autant.

Soudain, elle a une idée vraiment géniale. Elle fouille dans une de ses poches.

"Fantôme !" s'exclame-t-elle. "Si j'ai bien deviné et que tu peux faire voler des petits objets, dis-moi qui tu es !"

Elle jette en l'air le nuage de paillettes roses.

Quand il retombe, il forme le mot Emily. Mabel se retourve vers Wendy, le regard rempli d'enthousiasme, pour lui montrer comment cela elle a réussi, mais les yeux de Wendy sont maintenant horrifiés, son visage figé.

"Maman ?" demande-t-elle.

Les paillettes au sol se modifient, pour former le mot oui.

Et Wendy explose.

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 01 novembre 2016 00:27 (UTC)
Gravity Falls - Mabel/Wendy - Fantômes - 3/4
Bonhommes

"Maman ?" s'exclame-t-elle. "Est-ce que ça va ? Oh, je suis tellement désolée de t'avoir laissée ici toute seule pendant tout ce temps ? Tu étais là ? Maman, dis-moi que tu n'es pas fâchée contre moi ? Tu n'as pas attaqué Mabel, dis ? Tu ne m'en veux pas d'avoir dit à papa qu'il pouvait se remarier ? Oh, tu m'as tellement manqué, et tu étais là ? Pourquoi tu ne m'as jamais rien dit ?"

Elle semble au bord des larmes. Mabel ne l'a jamais vue comme ça. Bien sûr, Wendy leur a dit que son calme et sa désinvolture n'étaient souvent qu'une façade, mais... cela ne semblait pas vrai.

Elle se sent presque confuse de la voir ainsi. Cela devrait être entre Wendy et sa mère, n'est-ce pas ? Peut-être devrait-elle aller courir dehors. Mais elle n'en a pas envie, pas après son expérience de tout à l'heure. Il pourrait y avoir d'autres fantômes.

Les lettres changent encore, pour dire Je t'aime.

Mabel sent qu'elle ne devrait pas regarder, mais elle ne peut pas s'en empêcher. Si, en fait elle peut. Elle se concentre sur l'intérieur d'une caisse. Elle n'est pas loin de manquer un des objets qu'elle cherchait, qui est juste devant son nez.

Finalement, Wendy s'exclame d'une voix haute et claire. "Oui, je le ferai !" Elle semble aller mieux. Mabel a un grand soupir de soulagement.

Elle regarde le sol. Les paillettes sont redevenues un fouillis illisible.

"Ca va ?" demande-t-elle.

Wendy hoche la tête.

"Et elle ?"

Cela semble la bonne question à poser, parce que Wendy la serre dans ses bras, très fort, comme elle ne l'a jamais fait.

"Elle m'a dit... elle m'a dit que cette maison était vraiment pleine de méchants fantômes, et qu'elle nous avait protégés, moi et ma famille, quand on était petits. Elle faisait peur aux autres. Alors tu vois, elle était là, avec moi, tout ce temps."

Elle ne semble pas pouvoir la lacher. Mabel ne s'en plaint pas.

"Elle m'a dit aussi que ce n'est pas elle qui t'a fait du mal ! Mais comme elle ne vient que la nuit, elle ne savait pas qu'on se connaissait, alors, elle a laissé faire. Elle n'aurait pas dû."

Oh. Cela explique des choses !

"Et pourquoi ?" demande Mabel avec le plus d'égards qu'elle peut, "pourquoi est-elle restée ?"

Elle espère que c'est pour protéger Wendy et ses frères. Pas pour empêcher le remariage du père de Wendy, parce que ce serait trop triste. Mais pourrait-elle lui en vouloir ? Elle non plus, elle ne voudrait pas qu'on l'oublie.

Wendy rompt lentement l'étreinte, même si elle pose toujours ses mains sur les épaules de Mabel.

"Oui !" dit-elle. "C'est une des choses dont il va falloir qu'on s'occupe."

Elle se saisit de la hache de cérémonie de son père. Mabel essaie de deviner quel est le rapport.

"Elle m'a dit," reprend Wendy, "que sous le sol de la cabane, il y a un vieux symbole à la noix qui empêche les morts d'aller en paix. Moi je dis : il est temps de mettre fin à ça."

Et elle commence à donner de grands coups dans le sol en planches.

En effet, sous la couche inférieure, est une sorte de symbole. Mabel ne s'y connaît pas. Mais autant elle aurait pu l'imaginer, dans d'autres circonstances, être une partie de l'exposition de sa classe d'art, autant sous le sol d'une cabane hantée son rôle ne fait aucun doute.

Et une fois qu'elle y est arrivée, c'est lui que Wendy coupe en deux d'un coup vigoureux.

Il faut tout d'un coup trop chaud, puis trop froid. Mabel sent des hurlements, des sifflements, des pleurs, vibrer à ses oreilles, puis disparaître. Et bientôt, il ne reste plus rien.

C'est comme si tout avait changé dans la cabane. Et pas seulement parce qu'il y a un grand trou dans le sol.

Wendy ramasse les morceaux, commence à allumer le feu avec.

Mais Mabel l'appelle. "Attends ! Les paillettes ! Elles bougent encore !"

Et en effet, elles tourbillonnent dans l'air, finissant par se déposer sur le mot Merci.

Posted by: Les divagations de Nelja (flo_nelja)
Posted at: le 01 novembre 2016 00:37 (UTC)
Gravity Falls - Mabel/Wendy - Fantômes - 4/4
Kitty et Illyana

"Maman ? Tout va bien ?"

Oui. Je vais partir maintenant. Je suis libre.

Bien sûr, c'était le but. Wendy tente de sourire fièrement, mais n'y arrive pas vraiment.

"Si tu l'es, tu ne pourrais pas venir avec moi ?"

Non, pas comme ça. Pas assez.

"Au revoir, alors ?" murmure-t-elle.

Je suis heureuse d'avoir pu te parler.

Et puis, les paillettes semblent s'élever dans les airs, et retombent en un nuage flou. Elles ne disent plus rien.

Mabel saute dans les bras de Wendy. Cela n'a rien d'intéressé, vraiment, pas cette fois. C'est juste qu'elle ne peut pas imaginer ce que cela peut faire d'avoir vu partir sa mère pour toujours, pas seulement une, mais deux fois.

"Merci, Mabel." dit-elle.

"Mais c'est ma faute, et..."

"Sans toi, je ne lui aurais pas parlé du tout. Et je crois qu'elle t'aime bien aussi."

Elle lui embrasse le front, et Mabel rougit jusqu'aux oreilles.

Et elles restent enlacées pendant encore un moment, tandis que dans la cheminée, le vieux symbole tombe en cendres.

Quand Wendy embrasse sa bouche, Mabel laisse échapper un gémissement bienheureux et espère, juste un peu, que cela durera plus d'un mois.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 02 novembre 2016 12:45 (UTC)
Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 1/2
lavi

Dans son rêve il y avait des gaufres aux bras musclés, des arbres à friandises, des écureuils en tutu et des papillons géants prenant le thé, assis sur des nuages en barbe à papa. Elle chevauchait un requin qui crachait des salves de laser multicolores, en dévalant un immense toboggan arc-en-ciel.
Ils atterrirent dans une piscine d'eau turquoise, des cupcakes en diamants flottant à sa surface.
Elle regarda l'eau, qui était parsemée de paillettes, lorsqu'elle vit le visage de Mermando. Elle se pencha en l'appelant et tomba de sa monture, plongeant dans la piscine.
Elle chuta et s'écrasa dans un énorme amas de coton duveteux. Elle se roula dedans avec délice lorsqu'un petit garçon portant sur la tête une théière renversée passa devant elle, accompagné d'une fanfare d'animaux fantastiques ornés de petites ailes, qui chantaient des paroles sans queue ni tête.
Elle se leva pour les rejoindre, quand soudain une bourrasque lui emmêla les cheveux. Lorsqu'elle les eut remis en ordre, elle vit cet énorme nuage gris se tortiller vers elle : il avait une longue barbe, des sourcils broussailleux, le regard mauvais et un gros nez comme l'oncle Stan.
Les petits personnages autour d'elles paniquèrent mais le petit garçon se précipita sur un canon qui se trouvait là pour tirer sur l'intrus qui, de son souffle, faisait s'envoler maisons, personnes et végétations.
Le boulet de canon vola dans sa direction, mais rien qu'en soufflant dessus, le monstre le repoussa.
Mabel fit apparaître sur ses mains des têtes de chat rose et se lança à l'attaque en hurlant. Elle projeta des têtes de chat sur le nuage gris et ronchon, jusqu'à ce que celui-ci, recouvert de tête miaulantes, s'ouvre en deux pour laisser apparaître une armada de créatures effrayantes – un diable à deux tête, une poule géante aux yeux noirs, un crapeau buffle avec une tunique, un homard gigantesque très agressif et...
Un portail s'ouvrit devant eux, et une princesse guerrière en sortit. Elle était belle et merveilleuse, avec ses longs cheveux dorés et ses cœurs sur les joues. Elle dégaina sa baguette magique, balançant sur l'armée de méchants une vague de narvals. Puis elle enchaîna avec une horde de licornes – et vraiment, elles avaient l'air bien plus cool et sauvages que celles que Mabel avait rencontrées.
Elle tapa sur l'épaule de la princesse avec un de ces gants chats, et lui proposa une sucette. La princesse sourit en l'acceptant. Une brume mystérieuse les entoura progressivement et elles commencèrent à être sur leurs gardes.
Quand le chef des monstres, une immense ombre noire dotée de deux yeux brillants et d'une ramure de cerf impressionnante, s'approcha d'un pas menaçant vers elle, la princesse lança un sort. Une petite araignée violette à moustache et chapeau haut de forme surgit de l'étoile qui se trouvait au sommet de sa baguette. Cependant la pauvre petite arachnide était terrifiée et tremblait comme une feuille. L'ombre grandit et se jeta sur les deux jeunes filles.
Mais Mabel invoqua la boule de hamster, qui les protégea de l'attaque. Le monstre rebondit et roula parmi les arbres.
Un unique œil à la pupille en forme de fente se mit à scintiller dans l'obscurité et des bras désarticulés, noirs comme la nuit, surgirent des ténèbres de la forêt pour tenter de les agripper.
C'est alors que la petite araignée violette retira son chapeau : à l'intérieur, il y avait une énorme mitrailleuse. Elle se mit à tirer dans l'oeil.
Une voix stridente jaillit et un adolescent tituba hors de la forêt. Lorsqu'il tomba dans la neige, son chapeau pointu rouge roula sur le sol.
Le petit garçon à la théière se précipita pour le prendre dans ses bras en le secouant. Mabel n'arrivait pas à entendre le nom qu'il appelait.
Elle jeta un coup d'oeil à la princesse. Celle-ci hocha la tête d'un air déterminé et ouvrit l'énorme livre qu'elle portait en dessous de son bras. Après avoir trouvé la bonne page, elle exécuta une danse et un rayon de lumière fondit sur le garçon à terre, l'enveloppant, et il rouvrit les yeux. Le rose lui revînt aux joues.

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 02 novembre 2016 12:46 (UTC)
Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 2/2
lavi

Les petits habitants des nuages poussèrent des hourra et les soulevèrent pour les porter aux nues. Ils se mirent à chanter à nouveau, et Mabel les encouragea en riant. Dandinou, qui volait près d'elle – car il avait désormais de petites ailes blanches dans le dos, comme un ange – lui fit un clin d'oeil, et elle le prit dans ses bras pour l'embrasser.
- Mabel ! MABEEEEEL !!
- Hein, quoi, comment ??!, s'exclama la jeune fille en se réveillant brusquement.
Elle tenait Dipper étroitement contre elle et était en train de lui lécher la joue. Ils étaient sur le canapé de Soos et partageaient le même couchage.
- Qu'est-ce que tu fais ?, marmonna son frère en l'écartant.
Mabel bailla.
- Je faisais un merveilleux rêve.
Elle remarqua les cernes sous les yeux de Dipper et son air fatigué.
- Tu n'as pas dormi ?
- Je m'inquiète pour...pour le Mystery Shack et pour l'oncle Stan...et... et je ne veux pas rentrer à la maison, chuchota Dipper en se mordillant nerveusement la lèvre inférieure.
Mabel lui prit la main et la serra très fort. Elle murmura :
- Je suis sûre qu'on trouvera une solution. N'ait pas peur. Pas question d'abandonner Stan alors qu'il a le plus besoin de nous. On l'aidera à récupérer le Mystery Shack, et on passera le reste de nos vacances à Gravity Falls, à chasser des monstres et à manger des pancakes géants.
Elle lui sourit avec l'assurance des optimistes. Elle était une combattante, une guerrière. Elle ne se laisserait jamais abattre, que ce soit en rêve ou dans la réalité. Ni aujourd'hui ni jamais.
- On ne laissera pas Gidéon gagner et on lui fera regretter de s'être attaqué une nouvelle fois aux Pines. Foi de Mabel !
Dipper lui rendit timidement son sourire, et ça, c'était déjà une petite victoire en soi. Elle lui offrit un câlin et il se détendit contre elle.
- Oui. Il faut se battre, répondit-il en lui rendant son étreinte.

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 03 novembre 2016 15:12 (UTC)
Re: Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 2/2

"Elle tenait Dipper étroitement contre elle et était en train de lui lécher la joue. Ils étaient sur le canapé de Soos et partageaient le même couchage."

awwwwwwww Dipper qui veut plus être séparé de Mabel et qui dort avec elle ♥

Et "oh non" pour Dipper qui dort mal parce qu'il est inquiet, heureusement que Mabel est là ! (j'adore son programme !)
J'adore aussi la détermination et l'optimisme de Mabel, j'ai toujours adoré cette partie là de sa personnalité !

Par contre, attends, Gidéon s'est encore attaqué au Pines, après Bill et tout ? Parce que tu parles de licorne dans le rêve, donc, ça se passe en saison deux ? Mais la fin du dialogue suggère que c'est après la première destruction du Shack en saison 1 puisqu'on parle de récupérer le Shack. Mis à part ça, je trouve que la fic est géniale et c'est maintenant canon dans ma tête :p
(merciiii *gros câlin*)

Posted by: Anders Andrew (andersandrew)
Posted at: le 04 novembre 2016 21:23 (UTC)
Re: Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 2/2

en effet ! j'ai modifié (en repostant sur ao3) le passage des licornes. Au début je n'avais pas prévu de placer ça durant l'épisode Gideon rises, c'est venu seulement après, quand j'ai commencé à écrire Mabel et Dipper dans le même lit - il fallait trouver une excuse, et le fait qu'il squatte chez Abuelita en était une bonne :) Je suis contente que tu ais apprécié celle-ci !

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 05 novembre 2016 02:08 (UTC)
Re: Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 2/2

Je l'ai adoré !
(techniquement, ils peuvent aussi dormir dans le même lit chez Abuelita pendant le laps de temps où le Shack est reconstruit après Weirdmaggedon :) Maiiis, ton dialogue a fait que oui, je vois ça en fin de saison un :) )

Posted by: chonaku55 (chonaku55)
Posted at: le 03 novembre 2016 15:02 (UTC)
Re: Gravity Falls - Mabel - Rêve et cauchemars 1/2

HIIIII J'adore les cross-overs ! je trouve que tu écris super bien les scènes de rêve et j'adore ta manière de mettre en scène un cross over de over the garden wall puis de star vs the force of evil super cool ! J'adore le fait que tout les personnages soient identifiables et IC sans avoir besoin d'être nommé, j'aime beaucoup le mélange de CRACK, de référence au canon, d'action et de début de relation de Star et Mabel (elles s'entraident, c'est un bon début de relation) dans le rêve, j'adore .. tout en fait ! La dernière image est magnifique autant au niveau visuel que littéraire !

"Un portail s'ouvrit devant eux, et une princesse guerrière en sortit. Elle était belle et merveilleuse, avec ses longs cheveux dorés et ses cœurs sur les joues. Elle dégaina sa baguette magique, balançant sur l'armée de méchants une vague de narvals. Puis elle enchaîna avec une horde de licornes – et vraiment, elles avaient l'air bien plus cool et sauvages que celles que Mabel avait rencontrées."

SHIP SHIP *_____________*

"Une voix stridente jaillit et un adolescent tituba hors de la forêt. Lorsqu'il tomba dans la neige, son chapeau pointu rouge roula sur le sol.
Le petit garçon à la théière se précipita pour le prendre dans ses bras en le secouant. Mabel n'arrivait pas à entendre le nom qu'il appelait.
Elle jeta un coup d'oeil à la princesse. Celle-ci hocha la tête d'un air déterminé et ouvrit l'énorme livre qu'elle portait en dessous de son bras. Après avoir trouvé la bonne page, elle exécuta une danse et un rayon de lumière fondit sur le garçon à terre, l'enveloppant, et il rouvrit les yeux. Le rose lui revînt aux joues."

FEEEEEELLLLLS

et aussi
awwwwwww Star ♥

28 Lire les commentaires